Le chantier

Publié le 28 mai 2022 par Philippe Ferretti

Ce dont j'avais réellement besoin, en fait, ce n'était pas seulement d'une retouche de maquillage, mais de soins en profondeur... Jugez plutôt de l'ampleur du chantier :

  • Ponçage des marques civiles sur les flancs du fuselage
  • Décapage complet et peinture des capots du moteur.
  • Préparation du fuselage pour la peinture jaune.
  • Peinture du fuselage.
  • Peinture de la bande bleue, et de treize bandes blanches et rouges sur l'empennage.
  • Application des cocardes 1917-1942 sur le fuselage et sur les ailes.
  • Peinture de l'immatriculation civile en petites lettres de 12 cm sous le plan fixe horizontal arrière.
  • Décapage et peinture des déflecteurs du moteur.
  • Retouches de peinture dorée sur le carter moteur.
  • Retouches de peinture jaune sur les haubans.
  • Peinture du nom de baptême de l'avion (Spirit of Lewis).
  • Remplacement général de la visserie oxydée.
  • Nettoyage général de l'avion.

Ce 24 avril 2004 a été une journée particulière pour moi. D'une part, les membres sont venus s'occuper de moi une nouvelle fois :

Quelques-uns des amis présents à Persan lors du week-end des 24 et 25 Avril. De gauche à droite : Fumiko Delfino, Michel Ducreau (Frère d'Eric), Didier Cardinal, Patrick Pierre-Pierre, Eric Ducreau, Bernard Delfino, Gilles Avenel, et Philippe Duflot.

Semaan Soueid procède au gonflage des pneus sous l'oeil attentif de Bernard et de Didier Guillot, ami et collègue de travail à British Airways.

Didier Cardinal, Guy Perrin, et toute l'équipe débarrassent le Spirit of Lewis de ses marques civiles de fuselage

 

Le château de Chantilly et ses jardins comme cadre d'une reprise des vols. Pas mal, non ?

D'autre part, une montagne de paperasserie ayant été contournée, je me retrouvais de nouveau assuré pour voler, et pour la première fois depuis le convoyage de juillet 2003, j'ai pu aller me promener et j'en ai profité pour aller visiter les alentours, dont le château de Chantilly, avec quelques membres. Qui ont dû apprendre comment monter à mon bord...

Ho...

...Hisse !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Partagez
Tweetez
Enregistrer