Fin des travaux

Publié le 04 juin 2022 par Philippe Ferretti

Depuis l'application de la peinture jaune sur mon fuselage, et surtout, son long séchage, mes propriétaires se sont concentrés sur ma décoration.

Contrairement à ce que l'on pourrait penser, les photographies de Piper Cub datant de la Seconde Guerre Mondiale ne sont pas légion. Les recherches sur Internet et dans les ouvrages disponibles furent assez laborieuses, et il leur fallut dépenser des dizaines d'heures pour obtenir les renseignements voulus : Taille, emplacement, et couleurs des insignes nationaux et autres lettrages.

Cela fait, il fallut trouver le matériau souhaitable à la fabrication des pochoirs, dessiner ces derniers, et les découper à raison de 3 pour chacune des 4 cocardes dont la taille est de 66 cm. de diamètre pour le fuselage, et 88 cm. pour les ailes. De nombreux autres pochoirs durent être confectionnés pour les divers marquages tels que "NO STEP", "NO PUSH", "LIFT HERE", etc. Ils furent dessinés et imprimés sur ordinateur, et chaque lettre fut patiemment découpée au cutter, une tâche qui demanda une vingtaine d'heures de travail effectif !… La phase suivante demanda un nettoyage de la surface concernée, et la patiente et difficile application de la peinture, que ce soit à l'aide de pochoirs ou de bande autocollante.

Tout ce travail demande un temps très important qui n'est pas seulement dû au séchage, et cette décoration s'est révélée comme une très grande école de patience pour les trois principaux artisans de cette opération : Didier Cardinal, et Bernard et Fumiko Delfino.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Partagez
Tweetez
Enregistrer